jura-sud
animation_gifbande_rouge_animRéalisation: elbé & Pomzed www.axesgroupe.ch

LE PARTI

 

Présentation du Parti socialiste autonome du Sud du Jura (PSA-SJ)

Le Parti socialiste autonome du Sud du Jura (PSA-SJ) est la composante autonomiste du parti socialiste suisse dans le Jura méridional. Ayant obtenu 23,6% des voix (30,5% dans le district de Moutier) aux dernières élections et comptant trois député-e-s, le PSA-SJ est devenu le parti politique le plus fort de la région jurassienne.

Le PSA se veut proche des forces syndicales, des femmes et de la jeunesse. Son programme politique repose sur quatre piliers : socialisme, défense de la culture francophone, politique régionale et autonomie.

Socialisme : En tant que composante régionale du parti national, le PSA-SJ adhère entièrement et sans nuance à la politique, au programme et aux valeurs du parti socialiste suisse. Le PSA s’engage tout particulièrement pour une politique sociale solidaire et garante de dignité, pour l’égalité des chances, pour la défense des plus démunis et contre les exclusions de toutes formes.

Défense de la culture francophone : Opposé aux tentatives de fondre le Jura-Sud dans une grande région bilingue sans âme, le PSA-SJ souligne l’identité francophone et le caractère romand des districts jurassiens. C’est en renforçant cette identité que le Jura-Sud pourra mieux s’ouvrir à ses voisins en Suisse et en Europe.

Politique régionale : De par la nature de son économie, le Jura-Sud est une région dynamique qui contribue à la prospérité du pays et participe à façonner l’image positive de la Suisse à l’étranger. Le PSA-SJ considère que, face aux forces centralisatrices qui s’exercent aux niveaux politique et économique, le Jura-Sud doit résister grâce à une politique régionale efficace et adaptée à ses besoins.

Autonomie : Favorable à la reconstitution de l’unité du Jura, le PSA-SJ revendique, pour le Jura-Sud, l’autonomie politique la plus large possible. Le PSA-SJ soutient l’Assemblée interjurassienne et se battra pour la réalisation de son projet de nouvelle entité cantonale rassemblant les territoires du Jura historique.